Juin

Après un temps d’arrêt de la miellée, pas très marqué cette année, mi-juin les floraisons deviennent à nouveau très abondantes pour produire la miellée d’été.

Le facteur limitant l’activité des colonies reste sans aucun doute les conditions météorologiques qui, lorsqu’elles sont favorables durant cette période, permettent des récoltes très importantes.  Malheureusement, cette année il fait un peu sec et le tilleul risque de ne pas donner grand-chose.

Le début de la période est donné par la floraison du trèfle blanc, la fin du robinier qui cette année a déjà fleuri mi-mai.

L’activité de la colonie bat son plein si la miellée est active, mais des changements importants se sont opérés en son sein avec l’entrée en phase de décroissance. La ponte de la reine et donc le couvain, a diminué de manière relativement importante dans beaucoup de colonies.  Beaucoup d’ouvrières sont devenues butineuses et s’activent intensément à la miellée d’été. La population est à son maximum, un essaim peut toujours nous surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *