Janvier

Durant la morte saison, les abeilles hivernent. Elles se resserrent « en grappe » au centre de la ruche et occupe un espace restreint. En agitant leurs ailes, elles produisent de la chaleur qui permet de conserver l’essaim à environ 12°C, quelle que soit la température extérieure.
Pour s’assurer de la bonne santé du cheptel durant cette période, voici quelques actions simples à réaliser :

  • Collez une oreille attentive contre la paroi de la ruche, un discret vrombissement vous confirmera que tout se passe bien.
  • Vérifiez les fixations des toits aux corps de ruches et ajoutez si nécessaire quelques pierres suffisamment lourdes et plates afin d’éviter que les bourrasques ne les emportent.
  • Observez l’état des corps de ruches. Les boiseries anciennes peuvent être rongées par des martres, des fouines ou tout simplement trouées par des pics verts. Si c’est le cas, fixez avec une visseuse un morceau de tôle légèrement plus grand que la surface abîmée.
  • L’hiver, c’est aussi le temps de l’élagage. N’hésitez pas à tailler les branches qui ombragent votre rucher. Elles favorisent l’humidité si préjudiciable aux abeilles.
  • Si la neige est présente, n’essayez pas de la retirer ou de dégager l’entrée des ruches. Vous les perturberiez sans raison au risque de dissocier la grappe et de les refroidir.
  • Assombrissez l’entrée de la ruche en posant une tuile ou une planche en biais, appuyée contre la paroi. Ceci évite que les abeilles se posent sur la neige au risque de ne plus pouvoir décoller.

Attention aux petits rongeurs : affamés, ils cherchent par tous les moyens à pénétrer dans la ruche, manger un peu de miel et se mettre au chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *